Banner
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
Le blog Headict Bienvenue sur le blog 100% headwear !
Édition limitée Herschel Basquiat : le street art rendu à la rue

La créativité de Basquiat habille les nouveaux modèles exclusifs Herschel. Les graffitis et l’univers coloré de l’artiste sont habilement placés sur des casquettes et bonnets à porter dans la jungle urbaine.

bonnet Herschel Basquiat

BASQUIAT OU LE TALENT REBELLE

Issu d’un milieu aisé, parlant trois langues dès son jeune âge et placé dans les meilleurs collèges de New York, Basquiat se brouille avec sa famille avant de terminer ses études secondaires et préfère vivre des ventes de ses œuvres, cartes postales et tee-shirts et habiter avec ses amis dans des squats.

casquette Herschel Basquiat

Il devient un artiste reconnu et finit par se lier d’amitié et collaborer étroitement avec Andy Warhol, formant un duo de légendes de l’art contemporain. Basquiat meurt à 27 ans d’une overdose, laissant des centaines de toiles et de graffitis qui portent la patte de son style personnel.

HERSCHEL x BASQUIAT : UNE COMPOSITION SOIGNÉE

Pour cette série spéciale, Herschel a sélectionné des pièces clés de l’artiste qu’elle a intégré dans des modèles faciles à porter au quotidien, comme le bonnet Beat Pop qui affiche au-dessus du revers des symboles extraits de la couverture du single du même nom, produit par Basquiat à la suite d’un jeu avec le rappeur et street artist Rammelzee.

Côté casquettes, les amateurs de street art choisiront entre une dad hat avec les graffitis déjantés blanc sur noir de l’artiste, où ils repèreront la fameuse couronne à trois pointes, ou un modèle coloré reprenant l’œuvre Untitled (Skull). Les deux modèles sont relevés d’une discrète étiquette tissée Herschel sur l’avant.

casquette Herschel Basquiat

Exprimez votre sensibilité artistique avec un accessoire unique, adoptez un modèle exclusif de la série limitée Herschel célébrant l’œuvre de Jean Michel Basquiat. Attention, collector !

8 janvier 2020

< Article précédent Article suivant >
A
Fermerk