Banner
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
Headwear Les casquettes sous toutes leur coutures
Culture

Dans l’univers de la casquette, l’attention accordée aux matières est de plus en plus flagrante. Comme tout le monde, vous vous lassez de la sempiternelle casquette en polyester. Elle traîne au fond du placard parce que c’est un basique, mais on n’a pas vraiment envie de la porter. Sans s’intéresser de trop près aux marques, impossible de passer à côté des visières en suède, ces derniers temps ! Cette matière, généralement issue de la vache, plus rarement du daim, correspond à la partie la plus souple et la plus douce du cuir. Dans beaucoup de cas, c’est une imitation à base de matériaux synthétiques. Mais, pour nous, le plus surprenant cette saison, c’est encore la visière en bois by Guapa Peaks !

casquette visière bois

La matière, ce n’est pas seulement la composition du textile. C’est parfois aussi une façon particulière de travailler la fibre ou le rendu, l’impression qui y est associée. La « micro quilted » de chez Huf porte bien son nom de « micro-matelassée » en français. La marque imite en effet une technique utilisée pour la fabrication du tissu extérieur des matelas. Dans ce cas précis, le but est d’obtenir une surface très résistante, plus plate et plus lisse permettant de contenir le rembourrage. Des motifs légèrement rugueux accompagnent souvent ce tissage particulier. Huf a réussi à créer, sur la base de ce procédé, un modèle de tissage allégé et vraiment original ! La micro-quilted est composée de mini fils de coton qui s’entrelacent pour former des losanges ultra discrets et qui donnent une sensation de finesse et de qualité.

On peut aussi parler de l’imitation nid d’abeille chez Djinns ou New Era. Ce n’est ni plus ni moins que du polyester, mais on retient la façon dont les fils noirs et vert pétrole sont discrètement agencés sous la fine membrane sombre en forme de nid d’abeille. Idem pour la nouvelle Mesh crown de chez New Era, qui revisite le motif résille et s’annonce très en vogue pour le printemps — été.

Casquette nid d'abeilles

Alors pour quelles raisons les marques élargissent-elles le choix des matières ? On s’identifie plus vite à sa casquette qu’à un de ses vêtements. On dirait qu’elle exprime quelque chose de plus. En portant une casquette, les individus affichent soit une volonté d’appartenir à un groupe déterminé, comme celui des fans de basket avec une casquette Chicago Bulls, soit un désir de différenciation. Les marques, quant à elles, l’ont bien intégré et se posent toujours les mêmes questions dans le but de répondre à ces attentes. Comment innover ou être les premiers ? Comment être unique ? Casquette blanche ou imprimé fluo, quel est le mix le plus cool du moment ?

En termes de stylisme, la casquette a aujourd’hui un potentiel réel ! Au-delà de ce qu’elle symbolise culturellement, la casquette tend à attirer une clientèle de plus en plus variée.

snapback petit chevrons

Par exemple, il est intéressant d’observer qu’au départ, la tendance du suede concernait des marques plutôt alternatives, comme Brixton ou Olow qui s’adressaient en partie aux hipsters. Désormais, même New Era fabrique ses visières suède, y compris pour les casquettes New Era femme. La marque souhaite apporter quelque chose de plus que ce qu’elle est déjà, pour plaire aussi à ceux qui ne s’intéressent pas aux équipes de sport US ou qui n’ont pas forcément la culture associée. Pour rendre leurs accessoires plus esthétiques, les marques passent donc nécessairement par un effort sur les matières.

Casquette à l'envers


A
Fermerk