A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
Culture Headwear Comment nettoyer et entretenir votre chapka ?

Qu’il s’agisse d’une toque ou d’une chapka, qu’elle soit en fourrure véritable ou synthétique, la chapka est un couvre-chef qui se doit d’être entretenu si vous voulez le redécouvrir chaque hiver avec toujours autant d’enthousiasme. Entre la pollution qui ternit tout ce qui passe, la poussière qui étouffe les fibres, les taches liées à une utilisation quotidienne ou les mauvaises odeurs qui s’infiltrent dans les tissus, votre chapka a bien besoin de petites séances de remise en forme de temps en temps. Voici un petit guide pour vous aider à nettoyer et entretenir votre chapka facilement.

La chapka sait prendre soin d’elle-même

Dès l’achat de votre chapka, quelques précautions s’imposent à vous pour que votre chapka soit la plus durable possible. Placez-la dans le congélateur quelques heures ou une nuit, ce qui fixera les poils et évitera donc que vous les perdiez sur vos manteaux !

Comme tout habit en contact avec l’extérieur, le vent, les intempéries mais aussi les transports en commun, les chutes sur le bitume et la pollution, la chapka peut se salir mais cela ne signe pas l’arrêt de mort de votre couvre-chef. Si vous constatez des tâches sur votre chapka, tamponnez la fourrure ou le tissu taché avec un linge humide sur lequel vous aurez mis un peu d’ammoniaque peu dilué. Prenez soin d’ouvrir les fenêtres et de porter des gants car l’ammoniaque est corrosif et sent particulièrement mauvais ! Vous pouvez ensuite rincer avec un linge imbibé d’eau claire puis passer un autre linge sec et propre afin qu’il absorbe le reste de l’humidité présente. Vous laisserez ensuite sécher la chapka et pourrez brosser la fourrure délicatement. Pour les taches de gras, vous pouvez saupoudrer un peu de terre de Sommières qui absorbera le gras et laisser poser quelques heures avant de brosser délicatement le résidu.

Les chapkas en fourrure de lapin ou véritable fourrure en général ne doivent surtout pas être en contact avec de la lessive qui est trop agressive pour la finesse et qualité du poil naturel. Si votre chapka est sale, vous pouvez utiliser du shampooing doux classique qui respectera les matières naturelles. Pour les chapkas en peau retournée ou cuir, vous pouvez utiliser du savon de Marseille que vous appliquerez sur un linge que vous frotterez légèrement sur les parties sales avant de rincer votre chapka avec un linge imbibé d’eau claire. Le cuir peut être imperméabilisé avec un produit incolore qui ne risque pas de modifier la couleur initiale du cuir et la sublimera. Vous éviterez les laits nourrissants, graisses et crèmes pour entretenir votre chapka en cuir car cela aura l’effet inverse de celui escompté et le cuir aura tendance à s’assécher.

Si votre chapka a subi une noyade ou une pluie diluvienne, il convient de l’essorer puis de la rembourrer avec une boule de papier journal pour lui redonner sa forme. Si en principe la fourrure véritable est imperméable car elle sert à protéger les animaux des intempéries, la fausse fourrure doit être séchée avec un linge. Faites sécher votre chapka à l’intérieur pour vous assurer qu’elle ne moisisse pas surtout si l’accident arrive à la fin de l’hiver et que vous vous apprêtiez à ranger votre chapka à la cave. Une fois sèche, pensez à brosser les poils de la chapka afin qu’ils reprennent une belle forme et restent lisses.

La chapka dit halte aux odeurs et à la pollution !

Si votre chapka est en véritable fourrure et est ternie par la pollution et une utilisation régulière alors vous pouvez la saupoudrer de talc, la frotter afin de faire rentrer le talc entre les poils et la laisser poser pour une nuit. Le lendemain, passez une brosse dans le sens des poils pour enlever les résidus. Si le cas est plus grave, imbibez un chiffon de térébenthine que vous passez sur la chapka et très vite après passez un chiffon humide afin que le produit n’agisse pas trop en profondeur. Si la chapka est sur le point de mourir étouffée par trop d’impuretés, mettez la sur un linge et nettoyez-la avec un chiffon imbibé de benzine et de talc. Frottez toujours dans le sens des poils et laissez sécher. Enfin, brossez avec un peigne pour enlever ce qui reste.

Pour chasser les mauvaises odeurs qui se seraient incrustées dans votre couvre-chef, saupoudrez de bicarbonate de soude qui débarrasse des parasites et notamment des poux, et laissez agir une nuit puis secouez votre chapka pour enlever la poudre qui s’est formée. Vous pouvez aussi passer votre chapka au sèche-linge sur la position « air froid » pendant quelques minutes afin de bien la sécher mais veillez à ce que votre fourrure soit en bon état sinon elle risque de tomber en lambeaux ! Si votre chapka sent simplement le renfermé, alors nettoyez-la légèrement avec un chiffon imbibé d’eau savonneuse et laissez-la dehors toute une nuit pour l’aérer. Si la doublure de votre chapka est sale, prenez un linge humide imbibé de quelques gouttes d’ammoniaque et laissez sécher loin d’une source de chaleur.

Pour rendre votre chapka plus éclatante, vous pouvez passer un tampon de velours ou l’humidifier très légèrement et passer un fer chaud sur les poils. Tel un lisseur pour cheveux, le fer rendra sa brillance aux poils. De manière générale et comme pour les beaux bois, pensez à protéger votre chapka de la lumière pour qu’elle ne blanchisse ou ne jaunisse pas. Evitez également de ranger votre chapka près d’une source de chaleur comme un radiateur car les poils synthétiques sont inflammables ! En été, vous pouvez rembourrer votre chapka de papier journal afin qu’elle reste en forme et ne s’aplatisse pas et la ranger dans une boîte. Pensez enfin à protéger votre chapka des ravages que font les mites sur les tissus en utilisant des produits adaptés comme les feuillets et cassettes anti-mites.


A
Fermerk