A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
Les expressions autour du chapeau

Aujourd’hui accessoire de mode autant qu’objet utile, le chapeau à au cours des siècles été une pièce essentielle de la tenue des hommes et femmes, liée au statut social, voire à l’honneur. Qu’il soit chapeau panama, haut de forme ou chapeau melon, son importance à donné lieu tant en France qu’à l’étranger à des expressions encore en cours aujourd’hui qui vont du drôle au tragique, que nous vous proposons de mieux connaître grâce à cet article.

chapeau femme large bord

TIRER SON CHAPEAU. CHAPEAU BAS. COUP DE CHAPEAU. CHAPEAU !

Voilà quatre expressions qui signifient féliciter quelqu’un, lui témoigner de l’admiration. Elle vient de l’usage de se découvrir pour saluer quelqu’un à qui l’on montre du respect. En anglais, l’équivalent est l’expression « hats off ».

TRAVAILLER DU CHAPEAU.

Cette expression amusante qui signifie d’une personne qu’elle raconte n’importe quoi ou qu’elle délire, vient peut être bien des vapeurs de mercure qui s’échappaient autrefois lors du procédé de fabrication des chapeaux de feutre. Celles-ci rendaient les chapeliers malades, leur causant des troubles psychiques. Ça vous rappelle un lapin à haut de forme et une certaine Alice au pays des merveilles ? Chez les Britanniques on dit « mad as a hatter », fou comme un chapelier. Heureusement, le mercure n’est plus nécessaire aujourd’hui dans la confection de chapeaux.

FAIRE PORTER LE CHAPEAU :

Faire porter le chapeau à quelqu’un, c’est vouloir lui faire porter la culpabilité d’un acte, alors qu’il n’en est pas le responsable.

chapeau homme large bord

EN BAVER DES RONDS DE CHAPEAU :

Le rond de chapeau est un cercle en métal que les chapeliers et modistes utilisaient pour maintenir la forme du chapeau durant sa fabrication. En baver des ronds de chapeau à en fait la même signification que l’expression en baver, c’est-à-dire avoir beaucoup de mal à obtenir quelque chose, ou souffrir beaucoup.

MANGER/AVALER SON CHAPEAU :

Cette expression, qui signifie admettre qu’on s’est trompé, vient du vieux français ou « avaler » signifiait en fait abaisser (pensez à l’aval d’une rivière, sa partie basse, en opposition avec l’amont). Avaler son chapeau était donc se découvrir avec respect devant une personne de condition supérieure. Elle s’est hybridée avec l’expression anglaise « eating your hat », manger son chapeau. À l’anglaise, on promet de « manger son chapeau » si une personne ou une action vraiment improbable se réalise. Je veux bien manger mon chapeau si…. Ne portez pas votre meilleur chapeau Stetson ce jour-là au cas où quand même !

chapeau homme en feutre

FAIRE UN COUP DU CHAPEAU :

Utilisée dans le milieu sportif, elle signifie trois victoires successives durant un jeu, comme trois buts marqués au football par le même joueur durant un match. Encore une expression qui existe en anglais, puisque « a hat trick » s’utilise outre-Manche aussi pour le foot, le cricket ou le hockey sur glace.

Ces expressions, et quelques autres comme sortir du chapeau (apparaître comme par magie), s’occuper du chapeau de la gamine (se mêler des affaires des autres), bénéficier d’une retraite chapeau (retraite financée par l’entreprise sous forme de rente viagère, en général destinée aux présidents et directeurs généraux)… font partie intégrante de notre vocabulaire suite à la présence continue du chapeau, compagnon inséparable de l’être humain au cours des siècles.

chapeau bluesman


A
Fermerk