Banner
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX

En long, en large et en travers, la rue se traverse en skate ou en basket.Lire la suite

FILTRER LES PRODUITS
Trier par Couleur

Le chaos qui résonne dans 70m carrés. La table de la cuisine ou le couloir transformés en Beer Pong Avenue. Des gobelets rouges partout. Du son, de la bière, des boobs. Bienvenue au campus universitaire ! Au Spring Break, on vous emmène direction L.A, histoire de taquiner le trottoir, pas Hollywood Boulevard, quoique… Après minuit, il y a moyen de se faire refaire le portrait pour pas cher et choisir un beau grillz. Rider le long de Santa Monica et Dogtown. Ensuite, pour une poignée de dollars, crécher à Crenshaw. C’est plus badass que des vacances en France. A Inglewood, même à onze heure du mat’, les gangs règnent. Et si tu rentres dans le hood avec ton sourire chromé, tu as intérêt à être connu des hustlers des corners, au risque de repartir à poil.

Street Stuff c’est aussi le pays de la chance. On reste assis et on joue aux dés pour provoquer le destin. L’esprit sportif lui, se porte chance avec des signes. Le hasard peut bien se manifester n’importe comment, du moment qu’il se manifeste ! Et au milieu des jeux de rue ou d’une partie de poker entre lascars, let’s have a fresh air break ! Ecoutez les conseils des trapboys et des docteurs de la rue. Ou mieux, prenez leur remèdes naturels avec humour. Et pour finir : boycottez les douchebags et toutes les crazy bitches de ce monde.

Pour ce projet, on s’est coordonné avec l’artiste illustrateur Tougui. Ses thèmes à lui, ce sont plutôt les créatures et personnages loufoques plantés dans des décors colorés qu’on croirait tout droit sortis d’un dessin animé. Il utilise différents mediums tels que le papier, le bois et bien sur son ordi pour exprimer ses idées. L’univers de Tougui est irrationnel et expressif. Mais pointer la rue et mettre de côté le trait cartoon, lui a donné l’occasion de sortir graphiquement de sa zone de confort. Il a réalisé douze visuels qui abordent la street tous azimuts.“L’idée, c’était de créer des clins d’oeil, des images punchlines qui correspondent à la situation. Parce que c’est vrai que c’est marrant de débarquer en soirée avec une cap “Boobs Alert” ou une “Fuck it it’s friday”… un vendredi !”

A
Fermerk