Banner
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX
A
PLUS DE CHOIX

Pourquoi une bague en forme de tête de mort, c’est universellement hot ? Parce qu’en dépit de notre conscience, nous sommes attirés par des choses spirituelles, mystiques, ésotériques.Lire la suite

FILTRER LES PRODUITS
Trier par Couleur

Les symboles pas du tout conventionnels nous parlent plus que l’esthétique lisse et superficiel des marques. Ce n’est donc pas pour rien que les créa’s du graphiste annécien Morte, dont la démarche est de fouiller les images du passé et d’analyser les symboles liés aux croyances, parfois occultes, nous ont frappés au point de vous donner envie d’embarquer à votre tour dans son univers, dark mais pas autant qu’on l’imagine. De l’ironie et du second degré à découvrir en arrière plan.

“Les thèmes que j'aborde en tant qu'artiste aujourd'hui sont toujours liés aux croyances humaines. La mort y est constamment présente, car elle nous rappelle que notre passage sur Terre est éphémère et ce, quelques soient les croyances monothéistes ou païennes. Ici il s'agit plutôt de symboles liés à ce qui ce passe après la mort, d'où le terme d'outre-tombe (beyond the grave).”

Par delà les tombes, qu’est-ce qu’il y a ? Des constructions mentales basées sur ce qu’on ne voit pas. Ce qu’on imagine. Les codes religieux et les intuitions profanes se rejoignent là-bas. Mais avant que nos pensées ne se cognent au marbre séculaire au-delà duquel on ne sait rien, il y a déjà des signes. La superstition et les portes secrètes entre le monde des vivants et celui des défunts traversent toute cette collection capsule, de même que les vanités de la vie humaine.

L’intérêt du projet ? Toucher à l’universel, à ce qu’il y a d’humain en nous tous. Aussi différents sommes-nous, le temps qui passe nous fascine. La vie, la mort, en soi n’est la passion de personne. Mais cela déchaîne notre imaginaire, notre créativité et suscite de nombreuses images, à tel point que cela en devient un sujet passionnant et ce n’est pas l’artiste au cœur de notre collaboration, qui dira le contraire.

A
Fermerk