Blog - Headict.com - page 734

A
A
A
A
A
A
A
A
A
Le blog Headict Bienvenue sur le blog 100% headwear !
  • Béton Ciré fait des vagues à Paname !

    Un vent de nouveauté souffle sur le headwear avec l’arrivée de Béton Ciré. La petite marque française le clame haut et fort : elle s’inspire de la Bretagne et de l’esprit marin. Notre impression de départ est confirmée par l’arrivage produit, Béton ciré est une nouvelle marque vraiment cool ! Elle est un peu au streetwear, ce que The Artist était au ciné en 2012 : le retour d’un support ou d’un objet carrément has been, qui après une petite remise en forme esthétique made in France, cartonne !

    bonnet béton ciré

    Béton Ciré : l’association du bitume, de l’univers urbain et du ciré jaune, cher aux marins. Un nom farfelu pour parler de quoi au juste ? Des mikis ! Ce petit bonnet d’origine bretonne donc, a longtemps été porté par les pêcheurs mais n’a jamais intéressé la mode. Pourtant, la marinière, les chaussures bateaux et la casquette marin ont déjà conquis les défilés. Et alors miser sur les mikis, ne semble pas farfelu du tout. Le coup de génie de la marque, c’est le scratch en cuir à l’arrière. Le petit bonnet se transforme alors en bonnet-casquette. Il devient un produit hybride, ultra moderne. La toile denim utilisée pour la fabrication est souple, un peu casual, bref totalement dans le vent ! C’est sûr, il faut avoir pas mal de personnalité pour porter le miki mais c’est un choix vraiment unique, loin, très loin de la culture mainstream.

    miki béton ciré

    29 avril 2016

  • Coal poursuit son rêve d’évasion.

    La petite marque américaine qui a vu le jour en 2002 à Seattle nous rappelle, à travers une vidéo qui promeut sa nouvelle collection, son héritage nord west. L’attachement aux racines se traduit par l’intérêt que la marque porte à la nature. Car Coal, c’est avant tout un style de vie cool et casual, très west coast américaine. La marque est un peu aventurière, un peu sportive, carrément outside, tout en demeurant liée au codes urbains.

    Coal Headwear Summer 16 Lookbook from COAL HEADWEAR on Vimeo.

    Pour la collection printemps-été 2016, Coal a noué un partenariat avec l’un des photographes de voyage américains les plus en vue : Mark Welsh. Ado, il shootait ses potes skateurs et à seulement seize ans, il parcourt le monde puis tombe amoureux du Japon, de sa langue, de sa culture. C’est là qu’il fait ses premières armes en tant que photographe. De retour aux Etats-Unis, il photographie les compétitions de snowboard à Salt Lake City. Les marques outside se l’arrachent car il combine à merveille le lifestyle à l’américaine, les sports de glisse et les vues sensationnelles. Coal lance cette saison, deux casquettes Exposure SE qui reprennent des images de paysages sauvages photographiés par l’artiste en personne.

    L’autre crédo de la marque ? Faire de la qualité made in the USA ! Le concept est louable et pas toujours évident. Beaucoup de marques jouant sur l’identité américaine font en réalité fabriquer leurs produits en Chine. Or, Coal utilise de la laine du Texas, filée localement dans le nord ouest des Etats-Unis.

    Cette saison, on aime particulièrement les fives panels, ainsi que les bobs et chapeaux travelers, parfaits pour faire un trek et dealer avec la chaleur !

    22 avril 2016

  • Ca le fait en 2016 !

    Ca y est, le printemps est là ! C’est l’heure de faire le point sur les tendances de ce printemps – été. Pris d’une envie folle de refaire votre garde-robe ? Ou tout simplement à l’affût de nouveaux coups de cœur ? Voici nos conseils pour commencer l’année sur les chapeaux de roues !

    Dans l’univers des sneakers, souvent précurseur de la mode headwear, la tendance monochrome fait fureur de par sa simplicité. Dernièrement, Adidas a crée des Stan Smith et Superstar entièrement jaunes ou noires. Nike a aussi décliné sa dernière paire de Air Huarache Run en orange et ses fameuses Air Max 90 dans des couleurs tapes à l’oeil du genre vert pomme, ceci dans une matière en mesh ultra respirante. Côté caps, les marques de skate classiques comme Huf ou Obey jouent aussi sur l’uni avec des patchs ton sur ton mais dans une veine bien plus sobre : couleurs discrètes et lignes épurées.

    casquette unie

    Créer le moins de fioritures possibles en accordant une importance privilégiée aux détails, c’est le crédo de la vibe minimaliste, ultra branchée dans les années 90 et qui refait son entrée fracassante dans la mode ! Dans cette perspective de sobriété, le noir ainsi que le blanc, sont mis à l’honneur.

    Les couleurs douces telles que le rose ou le beige, le bleu et le vert clair sont également pas mal en vue, notamment chez Brixton et Wasted.

    chapeaux colorés

    Pour rester dans un univers coloré, mention spéciale pour le rouge et le bleu marine en 2016 ! Mais pas question de mettre de côté le heather ! Qu’il soit gris, marron et autre, le tissu chiné mélange habilement différentes couleurs dans le but d’obtenir des nuances et un aspect moucheté très travaillé.

    casquette chinée

    Du point de vue des matières, le suede est toujours d’actualité pour les visières de casquettes. Les marques créent aussi de plus en plus de patchs avec des formes rondes et des matières recherchées comme le suede, le métal ou le cuir. Les matières techniques, peu habituelles, apportent quelque chose de neuf aux collections les plus audacieuses comme ici, chez Djinns ou New Era : deux univers pourtant bien distincts.

    casquettes matières techniques

    Si vous aimez un style plus naturel, vous serez peut-être séduit par la tendance du coton vintage, qui présente un léger effet usé. Souvent associé à la curve déstructurée aux minis logos flawless, voire sans logos du tout , qu’on trouve chez New Era, ’47, Dope et même Stetson, le coton vintage surfe sur la fameuse vague années 90. Et pour une vraie sensation de douceur, le jersey fait enfin quelques percées cette saison, même chez New Era !

    8 avril 2016

  • Thrasher, retour tout feu tout flamme !

    Certains d’entre vous se souviennent sûrement de Thrasher Magazine, considéré comme la revue la plus importante et la plus suivie dans l’Histoire du skate. Depuis 1981, y sont publiés des interviews de skateurs pro et des photos. Le magazine a aidé beaucoup d’amateurs à se faire connaître. Chaque mois, Thrasher fait le point sur l’actu skate. Une petite statuette en bronze est même décernée à chaque « skateur de l’année » ; titre très en vue en dépit du dédain naturel du skateur envers quelque autorité que ce soit. Le mag parle aussi de musique et d’évènements en lien avec son univers effronté. En France, le mensuel atteint son pic de popularité dans les années 90.

    casquette Thrasher skate

    Celui qui est le rédacteur en chef du magazine depuis 1993 ; Jake Phelps, est un vétéran du skate. Personnalité butée et imprévisible, volontairement grossier, ce n’est pas pour rien qu’il réside toujours à San Francisco, le paradis du skate et de toutes les excentricités ! Il a déclaré dans une interview accordée au magazine britannique Dazed : « Je skate depuis 38 ans et ça me rend complètement taré. J’ai eu des tas d’accidents, je me suis cassé les deux jambes, tout ce que tu veux mais ça ne fait rien, je continuerai à skater chaque putain de journée. » De quoi donner une idée du personnage âgé de… 53 ans ! Thrasher, c’est donc la volonté de partager cette passion avec les milliers de skateurs qui selon lui, sont les gens les plus intéressants qui soient. Pour ce « junkie de l’adrénaline », tel qu’il se définit lui-même, le skateboard demeure enfin la forme d’art la plus pertinente.

    Snapback Thrasher

    L’engouement autour du légendaire magazine est réel. Thrasher crée des tee-shirts, sweats et casquettes depuis peu et chez Headict, vous trouverez des snapbacks Thrasher follement inspirées ! Le mix snapback/déstructurées généralement absent chez les marques de headwear habituelles apporte du sang neuf et les imprimés flammes rappellent la période underground et rebelle associée aux années 90.

    8 avril 2016

  • Les casquettes Cayler&Sons, toujours plus voyantes ?

    snapback Cayler

    La marque allemande n’a jamais cessé de jouer avec les clichés du hip hop et on retrouve évidemment pour la nouvelle collection du printemps 2016, les thèmes de la rue, des gros billets verts et du cannabis.

    Au delà des motifs chimiques et perchés, Cayler nous a étonnés, avec de nouvelles idées décalées et un choix de matières parfois audacieux !

    Pour vous donner un apercu, on a sélectionné pour vous, quelques-unes des caps les plus remarquées. All eyez on it !

    Ni psychédélique ni graphique, l’Elevate cap capte pourtant tous les regards ! Avec son all over de fumée rose (ou de nuages ?), elle est high, « elevate » quoi ! L’inscription blanche à l’avant est réalisée en relief et toute la snapback est faite d’un tissu qui reproduit l’effet d’un suede ultra léger. 

    Elevate Cayler

    Le plus gros délire de la saison ? C’est la Lockdown cap sur laquelle est suspendu un cadenas doré, accroché à une plaque.

    Une clef rangée dans un petit étui sur le côté de la snapback permet même de s’en servir ! Cayler est allé chercher loin et a réussi à créer un accessoire malin et récréatif à partir d’une snapback basique en simili cuir noir. Il faut noter aussi le dessous de visière et son léger aspect suede de même que la boucle et le fermoir en métal dorés à l’arrière pour un total look clinquant et street luxe !

    On aime aussi la snapback No request ! Une main de style cartoon portant une grosse bague C&S est brodée au dessus de la visière, sur laquelle celle-ci est en train de mixer ! La visière vinyle reproduit même les bandes striées d’un disque.

    Cependant, il y en a bien une qui rompt totalement avec l’image excentrique de la marque. Il s'agit de la Tradition cap. Si la visière suede n’est pas réellement une surprise, la calotte en coton travaillée dans un style toile de jute et qui donne un côté résistant et traditionnel a de quoi déboussoler les adeptes de la marque. L’aspect authentique de cette Tradition cap est renforcé par un choix de couleurs naturelles, dans les tons marron et sable. On ne s’attendait pas à ce que Cayler&Sons se laisse influencer par la tendance minimaliste et sobre de la saison !

    La nouvelle collection est dispo sur notre page Cayler&Sons !

    1 avril 2016

« Page précédente 1 ... 9 10 11 12 13 Page suivante »
A
Fermerk