Blog - Headict.com - page 734

A
A
A
A
A
A
A
A
A
Le blog Headict Bienvenue sur le blog 100% headwear !
  • 5 bonnes raisons d'adopter le bob cet été

    Soyons honnêtes, le bob n’a jamais eu une super réputation. A tort. Parce qu'en réalité le bob est le parfait compromis entre la casquette et le chapeau, en cinq fois plus pratique :

    1 - Le bob se plie pour rentrer facilement dans votre poche, vous pouvez l'emmener partout. 
    2 - Avec le bob il n’y a pas (ou peu) de problématique de taille. 
    3 - Le bob est facile à entretenir, beaucoup moins délicat qu'un chapeau ou une casquette.
    4 - Le bob va à tout le monde (contrairement aux idées reçues, il n'est pas réservé aux pêcheurs et aux enfants de 3 ans) 
    5 - Et pour finir, il peut même être reversible, 2 en 1, et ça, lui seul peut le faire !

    Pour toutes ces raisons, on peut se réjouir du retour du bob. Comme beaucoup de couvre-chef, le bob a d’abord été créé pour une utilisation plus pratique que mode. A l’origine, il était porté par les pêcheurs et les agriculteurs qui voulaient se protéger du soleil sans pour autant réduire leur champ de vision. Puis il a traversé les années sans trop se faire remarquer, jusque dans les années 80. Comme d’habitude, les rappeurs ont réussi à s'approprier un accessoire assez désuet, pour en faire un objet quasi culte. Le bob devient cool : Gangstarr, LL cool J, Run DMC apparaissent dans leurs vidéos avec leur bucket.

    Et comme la mode n’est qu’un éternel recommencement le voilà de retour depuis quelques étés déjà, mais avec un vrai coup de fraîcheur cette saison : multicolore, multiforme, multistyle. Les marques sont de plus en plus créatives et proposent une offre de bobs franchement intéressante.

    Bob Wasted 

    Au départ des marques comme Huf ou Obey ont relancé le bob, puis tous les acteurs du streetwear s'y sont mis. La créativité est sans limites, les motifs audacieux, le bob est bien de retour ! Il suffit de voir ce que Cayler & Sons ou des marques françaises comme Bask in the Sun ou Pick Pocket ont sorti sur cette collection printemps/été.

    Bob Haters 

    Les différentes formes de bobs reviennent aussi : le classique avec sa forme carrée, le bob explorer avec sa forme plus arrondie ou le bob safari avec un bord un peu plus large et son cordon.

    Bob obey 

    Il devient même un accessoire mode pointu avec des modèles plus sophistiqués au niveau des matières, avec des motifs plus discrets comme le herringbone chez Brixton par exemple. On trouve des bobs réversibles dans des tons plus neutres, en denim ou en tweed. Le retour du bob n’était pas qu’un simple effet d’annonce, et l’offre proposée laisse entendre que ce chapeau ultra basique n’a pas fini de nous séduire.

    Venez le constater pour vous même ! Boutique bob.

    27 juillet 2015

  • Des chapeaux made in Johannesburg

    Tout commence en 1935 quand la famille Pozniak décide d'implanter sa petite entreprise de chapeaux créée à l'origine en Pologne...à Johannesburg, pour devenir rapidement une référence dans le monde de la chapellerie notamment grâce à la qualité de ses feutres. Plus tard, Dean - 4ème génération de Pozniak - décide de créer "Simon and Mary" en hommage à ses grands-parents. "Simon", pour son grand-père et "Mary", pour sa grand-mère (qui s'appelait en réalité Leah, mais que son mari surnommait Mary).

    Chapeaux Simon and Mary

    Chapeaux Simon and Mary
    Les chapeaux Simon & Mary sont confectionnés de manière traditionnelle et authentique, dans un feutre de laine unique, épais sur certains modèles, dont on sent pleinement la matière au touché. Ce sont toujours les mêmes machines acquises dans les années 60, qui produisent les chapeaux, à Johannesburg. Plus qu'un simple accessoire, le chapeau est conçu comme un art de vivre chez les Pozniak. Simon and Mary est une marque dotée d'une réelle âme, d'idéaux et d'un esprit qui a su figer le passé pour mieux le capturer et le mettre en mouvement en lui apportant de la modernité. Le résultat : une collection de chapeaux hyper sobre mais chargée d'histoire.

    Chapeaux Simon and Mary

    Chapeaux Simon and Mary
    Retrouvez en exclusivité les chapeaux Simon and Mary sur Headict !

    28 mai 2015

  • Comment identifier un vrai panama ?

    Pour commencer, un panama est immédiatement identifiable par la présence d’une rosace au sommet de la couronne du chapeau. Cette rosace correspond au point de départ du tissage du chapeau. Le nombre de cercles qui composent la rosace peuvent varier d’une qualité à une autre. On peut passer de 3 cercles à 25 pour les panamas les plus exceptionnels.

    Il existe trois types de panama. Le Montecristi qui est le panama le plus fin et le plus haut de gamme. Il y a également le panama Cuenca qui est reconnaissable à son tressage en forme de chevrons, et le panama Brisa qui laisse plutôt apparaître un tressage en forme de petits carrés ou losanges. Ici le serrage sera moins fin ce qui, pour certains, est un avantage, celui d’être plus aéré donc respirant.

    La qualité et le prix d’un panama seront déterminés par la finesse de la paille et donc du tissage. Plus le tissage est serré et régulier, donc fin, plus la qualité du panama est importante. Par qualité il faut comprendre : souplesse, légèreté et résistance.

    Panama Montecristi Bailey                     Panama Montecristi

    Le prix lui se justifie par le temps passé. Un tissage extrêmement fin demandera plusieurs semaines - ou mois - de travail. Son prix sera donc impacté. Pour rappel un vrai panama, est obligatoirement réalisé à la main. Ce savoir-faire unique a même été inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité en 2012.

    Panama Cuenca                     Panama Cuenca

    Il n’y a pas de système standard pour classifier les panama. Chaque fabricant utilise un peu son propre système de “grades”, censé évaluer la finesse du tissage. Donc un grade 10 chez l’un sera peut être l’équivalent d’un grade 6 chez un autre. Ces grades seront un indicateur utile pour comparer plusieurs panama d’un même fabricant, mais peu fiable entre deux marques. Pour les plus courageux d’entre vous, il existe toutefois une méthode sûre pour déterminer la qualité d’un panama. La manière la plus objective d’en mesurer la finesse est de compter les points tissages (par pouce, soit sur environ 2,5 cm).

    Vous allez donc devoir déterminer une surface de 2,5 cm x 2,5 cm et compter le nombre de points horizontaux et verticaux. Par exemple, pour un panama Montecristi - le plus fin - on arrivera en général à 20 points horizontaux, 25 points verticaux. En multipliant les 2 on obtient 500.

    A cent points près, si vous vous rapprochez de ce nombre vous pouvez être certain d’avoir un vrai Montecristi. Les panamas d’exception peuvent attendre un score de plus de 1 000. Un panama d’entrée de gamme lui sera plus proche des 300.

    Panama brisa                     Panama Brisa

    Il existe des panamas pour tous les goûts et tous les budgets : trouvez le vôtre parmi notre sélection de chapeaux panama.

    27 mai 2015

  • Notre sélection de 6 panels pour l’été

    La casquette dite “6 panel” est reconnaissable à ses 6 pans bien sûr, mais surtout à sa calotte un peu plus basse que celle d’une snapback classique (qui se compose elle aussi de 6 pans). Pas de renfort au niveau des panneaux avant, la casquette n'est pas structurée. Les six panels sont généralement réalisées dans des matières très souples comme le coton, le tweed, le chambray ou le velour. Après le retour en force de la five panel, cette casquette est bien partie pour s'imposer à son tour.

    Compromis parfait entre la 5P et la snapback on l’aime pour son côté authentique et rétro qui rappelle les toutes premières casquettes de baseball, comme la 19twenty de New Era, le shape d’origine de la marque US.

    Désormais véritable composante d'un style, bien loin de la casquette typée “sport”, les marques misent tout sur le choix du textile de cette casquette, comme chez Two Face avec le tweed, ou Wemoto avec ce coton tissé qui offre un super effet matière dans des tons ultra chauds.

    6 panel

    Les marques plus skate comme Obey proposent également des six panels avec des effets matières y compris au niveau de la visière, comme ici en suede.

    Six panel

    Pour trouver la vôtre, allez jeter un coup d'oeil à notre sélection de casquettes 6 panel.

    11 mai 2015

  • Les marques Anglaises à découvrir ou redécouvrir

    En matière d’élégance, et donc de chapeaux, les Anglais ont toujours su se démarquer. Ils sont notamment à l’origine de l’emblématique chapeau melon (le bowler hat) créé en 1849, et comptent de grandes maisons de la chapellerie comme Christys London, des marques à la renommée internationale comme Kangol, ou plus émergentes comme Dasmarca London qui allie parfaitement tradition britannique et modernité. Petit focus sur ces marques anglaises qui font la mode headwear outre-Manche.

    Kangol a été créé en 1938. Pour la petite histoire, le nom signifierait : K comme “knitting” (le tricot) ou "silk" (la soie) selon les versions, ANG comme “angora” et OL de “wool” (la laine). La marque se fait rapidement remarquée puisqu’elle équipe d’abord l’armée britannique, puis l’équipe Olympique en 1948. Mais sa notoriété va exploser dans les années 80, au niveau international lorsque les rappeurs américains commencent à porter ses célèbres bobs qui feront alors le tour du monde. La marque trouve ainsi rapidement sa place dans le monde de la musique et du cinéma : LL Cool J, Run DMC côté rap, Samuel L Jackson au cinéma (Ordell dans Jackie Brown) et même hors cinéma. Si les pièces qui ont fait sa renommée sont rééditées comme le bob Bermuda (en éponge) ou Tropic pour les nostalgiques d’un rap old School ou le fameux béret Tropic 504 ou 507, Kangol continue d’élargir sa gamme de produits avec un mix de formes modernes et des matières qui ont fait la réputation de la marque, comme par exemple le Chapeau Tropic player.

    Chapeau et casquette Kangol

    La marque Londonienne Christys compte parmi les plus prestigieux chapeliers du Royaume et au-delà. Fondée en 1773, la marque confectionnera rapidement les chapeaux haut de forme de la famille Royale. Un savoir faire transmis de génération en génération et qui perdure depuis plus de 200 ans. Chaque détail compte et un chapeau Christys sera immédiatement reconnaissable grâce à cela, notamment au niveau des bandes ou doublures intérieures (satin, dorures). Pour sa nouvelle collection Christys joue avec différents tissus Liberty qui apportent une réelle touche de fraicheur que se soit sur un panama ou une casquette. Et dans le plus pur style britannique, ne manquez pas les véritables chapeaux haut de forme ou melon conçus de manière traditionnelle, en feutre de laine sur une calotte rigide, qui garantira une durée de vie inégalable à votre couvre chef.

    Chapeaux Christys

    Autre marque Anglaise, Dasmarca ! Ici il s’agit d’une parfaite assimilation du style anglais traditionnel et de la tendance rétro sophistiquée actuelle. Dasmarca mise sur le trilby, pour homme ou femme, toujours colorés, avec une dominante de bleu ou de marron, et ose le mélange des matières comme pour le Paxton ou le Harley qui mixent calotte en paille et bord coton.

    4 mai 2015

« Page précédente 1 ... 6 7 8 9 10 Page suivante »
A
Fermerk